Demandes fréquentes

Foire aux questions :

Dans quel état suis-je lorsque je suis « sous hypnose » ?

L’état hypnotique se situe entre la veille et le sommeil. Au cœur de la séance, vous vous sentez relaxé, détendu, comme déconnecté du monde extérieur et davantage tourné vers vos pensées. Vous n’êtes pas endormi mais plutôt comme lorsque vous êtes « dans la lune ». Il est préférable d’être plutôt en forme pour une séance d’hypnose car si vous vous endormiez vraiment, la séance de travail s’arrêterait.

Qu’est ce que l’hypnose peut m’apporter dans ma vie ?

L’hypnose est efficace pour régler définitivement des problèmes profonds et anciens, se débarrasser de réactions physiologiques et comportements de type « psychosomatiques » qui résistent à votre volonté. (Phobies, comportements compulsifs ou obsessionnels, allergies, symptômes chroniques, chocs émotionnels)

On fera également appel à l’hypnose pour régler des conflits internes, des freins ou des schémas de pensées dont les origines sont inconscientes. (Dépression, timidité, anxiété, colère, insomnie, sexualité insatisfaisante…) L’hypnose accompagne la convalescence pour accélérer le rétablissement, l’accouchement et les interventions chirurgicales pour en limiter les douleurs.

Enfin, l’hypnose et l’apprentissage de l’auto hypnose, sont une excellente manière de se relaxer, se mettre dans de bonnes dispositions pour une activité, une épreuve, gérer ses émotions ou encore connaître ses besoins. Ce peut être un cheminement complet vers davantage d’autonomie et d’épanouissement.

Suis-je “hypnotisable” ?

L’état de relaxation propice à l’hypnothérapie est accessible à tous.

Suis-je sous l’influence de mon thérapeute ? Pourrait-il me manipuler ?

Non ! … au sens où vous l’entendez.

Lorsque vous êtes en état hypnotique, vous gagnez en contrôle sur vous-même et vous gardez toute votre volonté. Personne ne pourra en aucun cas vous obliger à agir contre votre grès, votre morale ou votre intégrité. Pour autant, le rôle de votre thérapeute est de vous aider à atteindre vos objectifs, alors il agit avec vous comme vous agissez avec vous-même, dans les situations où vous mettez tout en œuvre pour réussir. L’influence de votre hypnothérapeute est la même que celle de toute relation d’aide : thérapeutique.

Mes problèmes vont-ils disparaître comme par magie ?

L’hypnose n’a rien de magique. La motivation et la participation active du patient comme du thérapeute sont déterminantes dans la réussite du traitement.

Y a t-il des contres indications à suivre un traitement par hypnose ?

L’hypnose n’est pas indiquée pour les personnes souffrant de troubles graves de la personnalité, psychoses, maladies mentales de type dépersonnalisation, paranoïa, schizophrénie, dépressions aiguës.

On ne pratique d’hypnose en cas d’urgence chirurgicale ou de crise d’épilepsie. Par ailleurs, il ne s’agit en aucun cas d’ignorer le caractère organique de certaines affections et le thérapeute se réserve le droit d’orienter une demande vers un diagnostique médical ou un praticien plus approprié.

Qu’est ce que l’hypnose de spectacle ?

L’hypnose de cabaret s’apparente davantage à l’hypnose classique et dirigiste. Elle exploite cet état naturel pour faire du spectaculaire, faire faire des choses sans intérêt à des personnes qui, inconsciemment, ont envie de se donner en spectacle.

Les sujets sont soigneusement sélectionnés par l’hypnotiseur et les effets sont limités dans le temps.

Vais-je perdre le contrôle sous hypnose ?

Une personne peut maintenir autant qu’elle le souhaite le contrôle sur tout ce qu’il se passe en séance même si la représentation que l’on a de l’hypnose est parfois que l’on abandonne son libre arbitre à la volonté de l’autre. Dans les faits, si une personne n’expérimente pas comme elle le souhaite l’hypnose (dont le niveau de contrôle voulu) elle n’entre pas dans la situation d’hypnose ou développe un sentiment de mal-être suffisant pour que la séance d’hypnose ne puisse pas aboutir. Et c’est tant mieux !

(Antoine Bioy, Institut Français d’Hypnose)
Peut-on être hypnotisé sans le vouloir ?

Il n’est pas possible d’être hypnotisé sans que l’on autorise cette situation de se produire. L’hypnose n’est en effet pas un don que l’on peut imposer à l’autre, mais un contexte où l’on entrer en état de conscience modifiée lorsqu’on perçoit que cela peut être son intérêt de le faire. Par contre, si l’on ne peut entrer en hypnose sans le vouloir, il est possible d’entrer en hypnose spontanément, lorsque le contexte s’y prête (comme un moment de contemplation du rythme des vagues, par exemple).

(Antoine Bioy, Institut Français d’Hypnose)
Qui peut hypnotiser ? Faut-il avoir un don ?

Pratiquer l’hypnose est à la portée de tous, puisqu’il s’agit d’une méthode incluant des procédures pour convoquer une capacité naturelle chez l’humain au moment voulu. Cette pratique qui ne nécessite ni pouvoir, ni attitude, ni tonalité de voix, etc. particuliers va être utilisé selon un objectif défini par la profession de celui qui l’emploi, et le contexte d’usage.

(Antoine Bioy, Institut Français d’Hypnose)